Le sac en papier est cultivé

Le bois, matière première de la fabrication du papier, est renouvelable et inépuisable.

En Europe, au cours de la période 2010-2015, les forêts ont gagné 1 900 000 hectares.

L’Espagne, avec 18,4 millions d’hectares, est la quatrième zone forestière d’Europe et nos forêts ont augmenté de 27 % au cours des 15 dernières années.

Seul le bois cultivé dans des plantations forestières spécifiques pour la production de fibres de cellulose est utilisé pour fabriquer du papier.

En Espagne, grâce à la production de papier, 420 580 hectares de pins et d’eucalyptus sont gérés de manière durable et nous ont permis de récupérer des terres en friche et de les transformer en forêts.

PROCESSUS D’ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS LEQUEL IL EST IMMERGÉ
LA PRODUCTION DE SACS EN PAPIER.

Le sac en papier est cultivé

Le bois, matière première de la fabrication du papier, est renouvelable et inépuisable.

En Europe, au cours de la période 2010-2015, les forêts ont gagné 1 900 000 hectares.

L’Espagne, avec 18,4 millions d’hectares, est la quatrième zone forestière d’Europe et nos forêts ont augmenté de 27 % au cours des 15 dernières années.

Seul le bois cultivé dans des plantations forestières spécifiques pour la production de fibres de cellulose est utilisé pour fabriquer du papier.

En Espagne, grâce à la production de papier, 420 580 hectares de pins et d’eucalyptus sont gérés de manière durable et nous ont permis de récupérer des terres en friche et de les transformer en forêts.

PROCESSUS D’ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS LEQUEL IL EST IMMERGÉ
LA PRODUCTION DE SACS EN PAPIER.

Le sac en papier
 du puits de CO2

Les plantations d’espèces utilisées pour la fabrication de fibres de papier sont de grands puits de CO2. Une fois la forêt arrivée à maturité, elle cesse d’absorber du carbone. Ces plantations productives sont donc une excellente occasion de contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Les 420 580 hectares de plantations de papier en Espagne stockent 28 millions de tonnes d’équivalent CO2.

Le carbone stocké n’est pas libéré lorsque l’arbre est abattu, mais reste dans les produits forestiers tels que les sacs en papier. Un kilo de papier stocke 1,3 kilo d’équivalent CO2 et grâce au recyclage, la durée de cette séquestration du carbone est prolongée.

Le sac en papier du puits de CO2

Les plantations d’espèces utilisées pour la fabrication de fibres de papier sont de grands puits de CO2. Une fois la forêt arrivée à maturité, elle cesse d’absorber du carbone. Ces plantations productives sont donc une excellente occasion de contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Les 420 580 hectares de plantations de papier en Espagne stockent 28 millions de tonnes d’équivalent CO2.

Le carbone stocké n’est pas libéré lorsque l’arbre est abattu, mais reste dans les produits forestiers tels que les sacs en papier. Un kilo de papier stocke 1,3 kilo d’équivalent CO2 et grâce au recyclage, la durée de cette séquestration du carbone est prolongée.

Le sac en papier: une empreinte carbone négative

Toute activité industrielle entraîne des émissions de gaz à effet de serre. L’empreinte carbone mesure les émissions totales d’un produit tout au long de son cycle de vie : l’obtention et l’origine de la matière première, les processus de fabrication et de transport, ses différentes utilisations et les pratiques pour sa récupération ou son élimination en tant que déchet.

Une étude menée pour identifier l’empreinte carbone de différents types de sacs utilisés dans le commerce a révélé les conclusions suivantes:

Le sac en papier: une empreinte carbone négative

Toute activité industrielle entraîne des émissions de gaz à effet de serre. L’empreinte carbone mesure les émissions totales d’un produit tout au long de son cycle de vie : l’obtention et l’origine de la matière première, les processus de fabrication et de transport, ses différentes utilisations et les pratiques pour sa récupération ou son élimination en tant que déchet.

les pratiques pour sa valorisation ou son élimination en tant que déchet.

Une étude menée pour identifier l’empreinte carbone de différents types de sacs utilisés dans le commerce a révélé les conclusions suivantes :

Le sac en papier est toujours le milleur choix.
Le sac en papier, à chaque étape de son cycle de vie, a une empreinte carbone négative.
Le sac en papier est plus respecteux de l’environnment.

Le sac en papier est toujours le milleur choix.
Le sac en papier, à chaque étape de son cycle de vie, a une empreinte carbone négative.
Le sac en papier est plus respecteux de l’environnment.

Le sac en papier est toujours le milleur choix.

Le sac en papier, à chaque étape de son cycle de vie, a une empreinte carbone négative.

Le sac en papier est plus respecteux de l’environnment.

SOURCE: ÉTUDE DE L’IVL SWEDISH ENVIRONMENT RESERCH INSTITUTE POUR BILLERUD AB (20 MARS 2007)

Le sac en papier est recyclable et biodégradable

L’industrie papetière espagnole est le leader européen du recyclage du papier ; 4,6 millions de tonnes de déchets de papier sont collectées et recyclées chaque année.

Pour dix kilos de papier fabriqués en Espagne, 8,2 kilos de déchets de papier sont utilisés comme matière première. Le recyclage du papier permet de réduire les émissions polluantes produites par les décharges et d’économiser un volume de décharges équivalent à 50 grands stades de football comme le Bernabéu ou le Camp Nou.

Nous récupérons et recyclons 74 % des sacs en papier que nous consommons. Grâce à cela, chaque sac en papier a jusqu’à six cycles de vie, car la fibre de cellulose peut être récupérée jusqu’à six fois en tant que matière première. Et si un sac en papier devait se retrouver dans la nature par erreur, il ne nuirait ni à la terre ni aux océans. Étant un produit naturel, il se biodégrade en 2 à 5 mois sans nuire à l’environnement, contrairement aux autres sacs commerciaux qui peuvent mettre plus de 400 ans à se décomposer.

Le sac en papier est recyclable et biodégradable

L’industrie papetière espagnole est le leader européen du recyclage du papier ; 4,6 millions de tonnes de déchets de papier sont collectées et recyclées chaque année.

Pour dix kilos de papier fabriqués en Espagne, 8,2 kilos de déchets de papier sont utilisés comme matière première. Le recyclage du papier permet de réduire les émissions polluantes produites par les décharges et d’économiser un volume de décharges équivalent à 50 grands stades de football comme le Bernabéu ou le Camp Nou.

Nous récupérons et recyclons 74 % des sacs en papier que nous consommons. Grâce à cela, chaque sac en papier a jusqu’à six cycles de vie, car la fibre de cellulose peut être récupérée jusqu’à six fois en tant que matière première. Et si un sac en papier devait se retrouver dans la nature par erreur, il ne nuirait ni à la terre ni aux océans. Étant un produit naturel, il se biodégrade en 2 à 5 mois sans nuire à l’environnement, contrairement aux autres sacs commerciaux qui peuvent mettre plus de 400 ans à se décomposer.

La plateforme « labolsadepapel » a créé une symbologie environnementale pour aider les détaillants à défendre la durabilité des sacs qu’ils proposent à leurs clients et à transmettre aux consommateurs les valeurs du sac en papier en tant que bien écologiquement responsable.

bolsas de papel recicladas la bolsa de papel

Dans la symbologie sont représentés les attributs du sac en papier comme :

RENOUVELABLE, car sa matière première, la fibre de cellulose, est inépuisable, cultivée spécifiquement dans des forêts gérées de manière responsable.

BIODEGRADABLE, le sac en papier, fabriqué à partir de fibres naturelles, imprimé avec des encres à base d’eau et des colles écologiques, se dégrade en peu de temps sans endommager l’environnement naturel.

RECYCLABLE, un sac en papier a la vertu d’être recyclé jusqu’à six fois, ce qui prolonge sa durée de vie utile et minimise le volume des dépôts dans les décharges.

RÉUSSIBLES, il a été démontré que les sacs en papier peuvent être réutilisés au moins cinq fois pour racheter le même type de produit que celui pour lequel ils ont été achetés.

Il est également courant que les sacs en papier portent une certification forestière.

La certification forestière est un programme par lequel une entité indépendante garantit qu’un produit forestier provient de bois issu d’une forêt gérée durablement. Il certifie, en premier lieu, que la gestion de la zone forestière est conforme aux critères de durabilité, cela comprend l’inventaire forestier, la planification de la gestion, la sylviculture, la récolte, ainsi que les impacts écologiques, économiques et sociaux des activités forestières.

Ensuite, lorsque le bois certifié entre dans le processus industriel, la chaîne de contrôle (sa traçabilité de la forêt au consommateur final) est contrôlée et certifiée. Enfin, les consommateurs reçoivent le produit avec un label qui garantit son origine d’une forêt gérée durablement.

Les principaux programmes de certification forestière et de chaîne de contrôle sont les suivants :

bolsas de papel recicladas

Le « Forest Stewardship Council » (FSC) et le « Programme for the Endorsement of Forest Certification » (PEFC).

En résumé, les labels environnementaux permettent de certifier l’engagement des entreprises en faveur d’une économie durable et respectueuse de l’environnement.

La plateforme « labolsadepapel » a créé une symbologie environnementale pour aider les détaillants à défendre la durabilité des sacs qu’ils proposent à leurs clients et à transmettre aux consommateurs les valeurs du sac en papier en tant que bien écologiquement responsable.

bolsas de papel recicladas la bolsa de papel

Dans la symbologie sont représentés les attributs du sac en papier comme :

RENOUVELABLE, car sa matière première, la fibre de cellulose, est inépuisable, cultivée spécifiquement dans des forêts gérées de manière responsable.

BIODEGRADABLE, le sac en papier, fabriqué à partir de fibres naturelles, imprimé avec des encres à base d’eau et des colles écologiques, se dégrade en peu de temps sans endommager l’environnement naturel.

RECYCLABLE, un sac en papier a la vertu d’être recyclé jusqu’à six fois, ce qui prolonge sa durée de vie utile et minimise le volume des dépôts dans les décharges.

RÉUSSIBLES, il a été démontré que les sacs en papier peuvent être réutilisés au moins cinq fois pour racheter le même type de produit que celui pour lequel ils ont été achetés.

Il est également courant que les sacs en papier portent une certification forestière.

La certification forestière est un programme par lequel une entité indépendante garantit qu’un produit forestier provient de bois issu d’une forêt gérée durablement. Il certifie, en premier lieu, que la gestion de la zone forestière est conforme aux critères de durabilité, Cela comprend l’inventaire forestier, la planification de la gestion, la sylviculture, la récolte, ainsi que les impacts écologiques, économiques et sociaux des activités forestières.

Ensuite, lorsque le bois certifié entre dans le processus industriel, la chaîne de contrôle (sa traçabilité de la forêt au consommateur final) est contrôlée et certifiée. Enfin, les consommateurs reçoivent le produit avec un label qui garantit son origine d’une forêt gérée durablement.

Les principaux programmes de certification forestière et de chaîne de contrôle sont les suivants :

bolsas de papel recicladas
bolsas de papel recicladas

Le « Forest Stewardship Council » (FSC) et le « Programme for the Endorsement of Forest Certification » (PEFC).

En résumé, les labels environnementaux permettent de certifier l’engagement des entreprises en faveur d’une économie durable et respectueuse de l’environnement.

Le « Forest Stewardship Council » (FSC) et le « Programme for the Endorsement of Forest Certification » (PEFC).

En résumé, les labels environnementaux permettent de certifier l’engagement des entreprises en faveur d’une économie durable et respectueuse de l’environnement.